6% De Reduction

Le logement neuf au meilleur prix

Contactez-nous

Besoin d'aide ? hors ligne Envoyez-nous un message

Conseils pour bien acheter

Se loger à Brive

Envisager un achat d'appartement à Brive-la-Gaillarde ? A moins qu'une maison ne vous inspire davantage, dans la catégorie immobilier neuf ?
Avec un patronyme aussi tonique, un investissement immobilier en terre briviste ne peut décemment pas être autre chose qu'un achat de bon père de famille. Car la Corrèze (19) et la Communauté d'Agglomération de Brive ont quelques solides arguments à faire valoir en faveur de l'investissement pierre local...

Un marché du logement assez traditionnel

Les quelques 50 000 logements de l'aire urbaine de Brive (49 844 pour les puristes !) présentent des caractéristiques intéressantes, révélatrices d'un marché immobilier de province peu spéculatif.

En effet, les résidences principales comptent pour 86.6 % du nombre de logements (83.6 pour la France) et la part des ménages propriétaires en 2008 est plus de cinq points supérieure au chiffre national (62.5 % contre 57.6 %). L'offre de logements destinés à la location est donc sensiblement sous-représentée.

Si l'on rapporte ces données à la classification de l'agglomération briviste en zone B2, on aperçoit la logique, au-delà d'un achat en accession à la propriété, d'un possible investissement locatif dans le neuf à Brive pour allier le côté raisonnable du prix et des loyers à la faiblesse de l'offre locative de qualité.

Vous avez dit opportunisme ?

Une évolution positive de la population à Brive

Bien que sous-préfecture de la Corrèze, Brive est la ville la plus importante du département et la deuxième de la région après Limoges. Le recensement démographique INSEE de 2008, appliqué à l'aire urbaine de Brive, montre clairement que le seuil des 100 000 habitants devrait bientôt être franchi.

De 72 715 âmes en 1968 à 95 402 en 2008, la progression est certaine et beaucoup plus nette que l'idée laissée par les souvenirs de certains vieux cours de géographie. Surtout si l'on note que le dernier intervalle (de 1999 à 2008) a marqué une légère accélération (+ 6 200 habitants sur la période) et que la densité qui n'était que de 124 habitants par km² en 1968 atteint maintenant près de 163 h/km².

Avec un peu d'humour, on pourrait sans doute y voir un effet domino des évènements de Mai 1968 ?
Mais sans aller jusque là, force est en tout cas de constater la bonne tenue démographique et les tendances positives du territoire briviste sur une si longue période.
 

Et une économie porteuse d'emplois

Avec un nombre d'emplois de 43 175 en 2008, l'aire urbaine de Brive poursuit sa courbe de croissance, avec une progression annuelle moyenne de 1.8 % sensiblement supérieure au chiffre national de 1.3 % sur la période 1999-2008.
Ces bons résultats sont confirmés par le taux d'activité des 15-64 ans, supérieur d'un point au chiffre national, et par le taux de chômage, inférieur de deux points.
Le désenclavement routier de l'agglomération briviste n'est certainement pas étranger à cette performance, Brive jouant pleinement son rôle de plaque tournante à la jonction des autoroutes Toulouse - Paris et Bordeaux - Lyon. Sans oublier le nouvel outil constitué par l'aéroport international de Brive mis en service en 2010.
Pour compléter le tableau des infrastructures, est également prévue vers 2015 au plan ferroviaire une liaison Brive - Paris à grande vitesse, en moins de 3 heures.

Au total, donc, un bassin d'emplois sain et bien orienté avec des infrastructures dimensionnées pour l'avenir.
 

 

Voir tous nos logements neufs