6% De Reduction

Le logement neuf au meilleur prix

Contactez-nous

Besoin d'aide ? hors ligne Envoyez-nous un message

Conseils pour bien acheter

Etablir ses quartiers à Orléans

Se faire offrir une maison bourgeoise, comme celle de Jeanne d'Arc ? Etes vous bien sûr qu'on ne vous demandera pas plutôt d'acheter votre appartement neuf à Orléans ?
Car la pucelle d'Orléans, à qui les bourgeois de la cité avaient fait ce joli cadeau immobilier, avait préalablement rendu à la maison royale ses appartements et son prestige !

Mais ne désespérons pas, et voyons ensemble si un achat de logement neuf dans la capitale de l'Orléanais serait une bonne idée d'investissement...

Le marché immobilier neuf à Orléans : une opportunité ?

Avant de prendre une décision d'achat de logement neuf à Orléans, mieux vaut se faire une idée juste de la vigueur du marché immobilier et des prix du neuf à Orléans.
Sur ce thème, la Lettre de l'Urba n° 6 de Juin 2011 (Agence d'Urbanisme de l'agglomération orléanaise) fait le point sur les résultats de l'année 2010 et donne un aperçu fidèle des quantités de logements neufs construits et vendus.
Il s'est ainsi livré en 2010 environ 1 500 logements sur l'agglomération, ce qui est un chiffre exceptionnel comparé à la tendance de fond de 1 100 à 1 200 logements. Ce chiffre inhabituel provient d'une conjonction de facteurs comme la livraison d'ensembles pour étudiants, personnes âgées ou travailleurs migrants et d'un regain d'activité postérieur à la crise de l'été 2008.
Sur ce volume, seuls 1 116 logements sont d'ailleurs des logements ordinaires (940 privés et 176 sociaux).

Concernant les logements vendus, l'OCELOR (Observatoire du logement neuf en Centre Loire) fournit une vision plus précise :

  • 775 ventes de logements neufs ont eu lieu en 2010 sur l'agglomération orléanaise
  • 75% de ces ventes de logements neufs ont été réalisées par des investisseurs immobiliers
  • 814 logements neufs ont été mis en vente sur 2010
  • 85% de l'offre de logement neuf sur l'agglomération est du logement collectif (appartements neufs) dont plus 90% sont des types de logement T3 ou plus petit
  • le prix de vente moyen par m² de surface habitable est de 3 041 € hors parking
  • les logements individuels (maisons groupées le plus souvent) représentent une grosse centaine de logementsT4 et T5 d'un prix moyen supérieur à 250 000 €

Précisons qu'en matière de prix moyen pour le logement collectif, les petits logements sont nettement plus chers au m² que les grands logements (car ils coûtent plus cher à construire du fait du poids relatif des équipements techniques notamment).

Orléans, élire domicile en bord de Loire ?

Fondée dès l'Antiquité, Orléans a établi ses quartiers au bord de la Loire, au détour d'une boucle avec vue sur Paris. Manière de parler bien sûr, mais cette proximité de la capitale et le passage sur le fleuve ont marqué l'histoire de la ville.

Car la position d'Orléans a toujours été considérée comme stratégique de par le franchissement de la Loire au plus près de Paris. Pour preuve, les différents conflits qui en ont fait l'otage, dès avant la guerre de Cent Ans et jusqu'à la deuxième guerre mondiale.

Aujourd'hui, cette situation privilégiée se traduit sous l'angle des transports avec autoroutes et train qui mettent Paris à 1 heure, sans omettre le projet de ligne à grande vitesse devant relier Paris à Lyon, en passant par Orléans et Clermont-Ferrand.

A l'intérieur de l'agglo aussi les transports ont été pris en compte, avec un réseau dense comportant 32 lignes de bus, une ligne de tramway et une deuxième ligne en service dès 2012.

Parmi les attraits d'Orléans, les transports doux permettent de profiter de balades en vélo le long de la Loire, ou de profiter de la forêt d'Orléans, plus grande forêt domaniale de France avec 50 000 ha dont la plus grande part, 35 000 ha, sous statut domanial.

Et s'il vous plait de jouer les touristes en goûtant à la vie de château, vous pourrez vous promener dans les demeures environnantes de Sully, Chambord, Blois, Chenonceau ou Cheverny, sans être obligé de les acheter. Un logement neuf suffira...

Population : croissance et longueur de temps...

En paraphrasant La Fontaine ("patience et longueur de temps font plus que force ni que rage"), Orléans tricote régulièrement sa maille démographique au fil du temps.
Ainsi, sur les 40 ans de la période 1968-2008, la population de l'aire urbaine orléanaise a cru selon l'INSEE de plus de 60 % pour atteindre 415 471 habitants.

Bien sûr, la ville attire moins les flux migratoires que les métropoles du sud du pays, mais la totalité de sa progression provient du solde naturel. La natalité l'emporte très nettement sur les décès et la population de l'agglomération est en conséquence plutôt jeune.

Emploi et formation à la sauce orléanaise

Orléans est le siège d'une activité universitaire certaine et accueille à ce titre plus de 15 000 étudiants.

La transformation de cette matière grise locale en emplois s'effectue favorablement puisque l'on compte à Orléans plus de 90 laboratoires publics et privés et 4 000 chercheurs. C'est le rôle d'Orléans Val de Loire Technopole, qui aide à la création d’entreprises innovantes et oeuvre - en relation avec le tissu universitaire et le monde de la recherche - pour concrétiser des transferts de technologies.

La collectivité a accompagné le mouvement en créant en 2006 une ZFU (zone franche urbaine), la ZFU de l'Argonne.

Concrétisation logique, le nombre d'emplois a marqué une progression de 11.3 % entre 1999 et 2008, toujours d'après l'INSEE, et le taux de chômage des 15/64 ans (en 2008) n'était en conséquence que de 8.8 % au lieu de 11.1 % en France.

 

Voir tous nos logements neufs