6% De Reduction

Le logement neuf au meilleur prix

Contactez-nous

Besoin d'aide ? hors ligne Envoyez-nous un message

Conseils pour bien acheter

Somme toute, acheter à Amiens ?

Devenir propriétaire d'un logement dans la capitale de la région Picardie, c'est la certitude de se faire présenter l'addition. Mais dans la Somme, l'addition fait peut-être moins peur qu'ailleurs ? Question de vocabulaire... mais difficile de s'y soustraire.

Jouer avec les mots est cependant plus facile qu'avec les chiffres, qui sont têtus, et acheter un appartement neuf à Amiens (ou une maison neuve) demandera quand même de bien faire ses calculs. Et de vérifier les paramètres de l'équation...

Les chiffres du marché immobilier neuf d'Amiens

Sur la période Décembre 2011 - Novembre 2012, les chiffres de la DREAL (ministère du logement) indiquent pour la Somme 2 057 logements neufs mis en chantier dont une grande majorité en maisons individuelles ( 1 145) mais aussi en individuel groupé (336) et le solde en appartements (576). Ces chiffres marquent un retrait de 26 % par rapport à l'année précédente.

L'agence d'urbanisme (ADUGA) précise, elle (dans "Les dossiers de l'ADUGA n°5" de Septembre 2012), que le Pays du Grand Amiénois porte un objectif de 32 000 logements entre 2012 et 2030, et qu'Amiens Métropole estime dans son Programme Local de l'Habitat qu'il lui faut produire 1 400 logements annuellement pendant 6 ans à compter de 2012, le tout pour satisfaire les besoins locaux.

La question qui semble se poser n'est finalement pas tant celle des besoins que celle des moyens de réaliser des objectifs significatifs, et donc de l'adaptation des outils nationaux (PTZ+ pour l'accession à la propriété, Loi Duflot pour l'investissement locatif) au contexte local, dont l'appartenance d'Amiens à la zone B2.

Histoire et démographie, la trajectoire amiénoise

Depuis les Gaulois, les Francs, les barbares et les Normands, la ville d'Amiens a vu défiler beaucoup de monde en ses murs.
Et la taille de la ville a beaucoup cru depuis les 40 000 habitants recensés à l'époque de la Révolution. Car l'aire urbaine d'Amiens compte maintenant près de 300 000 personnes (292 667 en 2009 selon l'INSEE).
Sur l'époque la plus récente, la métropole amiénoise a ainsi connu depuis 1968 une croissance ininterrompue au plan démographique, en gagnant plus de 50 000 âmes sur près de 40 années.

Bien sûr, comme dans nombre d'agglomérations du Nord du Pays, la solide variation du solde naturel (+ 0.5 à 0.6 % annuellement depuis 1975) est partiellement contrariée par le solde des entrées / sorties de l'aire urbaine. Ce mouvement contrasté permet néanmoins de dégager une pérennisation de la croissance de l'aire urbaine en termes d'habitants.

Emploi..... Transports.... Situation..... à Amiens !

La situation géographique d'Amiens est intéressante à plus d'un titre. Son statut de préfecture du département de la Somme et de capitale de la région Picardie lui confère d'emblée une notoriété légitime. Mais les infrastructures de transport présentent d'autres arguments :

  • à peine plus d'1h de Paris par le rail ou de 1h30 par la route
  • les aéroports les plus proches sont ceux de Beauvais et de Roissy CDG
  • un réseau autoroutier dense A1, A16, A29 permettant de relier la capitale, les ports de la Manche et de la Mer du Nord, les régions du Nord et de l'Est et les pays limitrophes
  • une gare TGV proche (gare TGV de Haute-Picardie à mi-chemin entre Amiens et Saint-Quentin)

Cette desserte par les différents réseaux met également la Grande-Bretagne et la Belgique à portée d'envie pour motifs professionnels ou personnels et contribue à l'attractivité objective du territoire.

Le marché de l'emploi présente un visage en demi-teinte. Si le chômage des 15 /64 ans est en effet plus élevé sur l'aire urbaine que la moyenne nationale (13.1 % contre 11.2 en 2009 selon l'INSEE), la tendance sur la période 1999 -2009 était clairement à l'amélioration (de 15.8 % à 13.1) avec une création nette d'emplois de plus de 14 000 postes (+ 13.3 %).

Il faut sans doute voir dans ces résultats, outre un effet conjoncturel, l'affirmation d'Amiens dans des secteurs clé de l'agglomération comme :

  • le secteur Agro-industriel, qui recouvre l'agro-alimentaire, les agro-ressources et l'industrie associée,
  • la filière liée aux Technologies de la santé et aux biotechnologies,
  • l'idée de la Mobilité appliquée aux transports, à la logistique, ou aux industries ferroviaire et automobile,
  • au champ des Nouvelles Technologies de l'information (TIC) centrées autour de la relation client, ou de sociétés de services en ingénierie informatique, voire d'opérateurs télécommunications.